Réalisez un rachat de crédits personnalisé et adapté

La renégociation de crédit immobilier et le rachat de crédits

taux de créditPersonne n’a pu y échapper, c’est le buzz du moment : les taux de crédits immobilier sont au plus bas ! On atteint même des chiffres inférieurs à octobre 2010, période durant laquelle les taux avaient déjà atteint des valeurs record.

Aujourd’hui, le taux moyen sur 15 ans est de 3,20% alors que l’année dernière, il était de 4,00%… une baisse de 0,6% ! Le taux de 3,20% correspondait alors au taux obtenu pour les meilleurs dossiers pour les crédits durant 7 ans. Le changement est radical.

Doit-on en profiter pour renégocier son crédit immobilier ?

Certains professionnels vous diront d’attendre car les taux vont encore baisser. Franchement, même si ils baissent encore, cela devrait être de quelques points seulement et ça ne changerai pas grand-chose. La tendance en 2013 serait, elle plutôt à la hausse donc autant ne pas prendre de risque et tenter une renégociation dès maintenant.

Attention cependant, une renégociation de crédit est intéressante seulement si certaines conditions sont respectées :

  • La différence entre le taux actuel et le taux renégocié doit être de 1,5% voire même 2% ;
  • Le crédit immobilier en cours doit être assez récent. Il faut encore être dans le premier tiers de la durée du prêt ;
  • Bien prendre en compte l’éventuelle pénalité de remboursement anticipée.

Si toutes ces conditions sont remplies, la renégociation est intéressante.

Pourquoi parle-t-on de rachat de crédit immobilier ?

C’est un abus de langage. Au sens classique du terme, une renégociation de crédit peut effectivement être considérée comme un rachat de prêt puisque en général, une banque rachète votre crédit à une autre. Mais cela n’a rien à voir avec une opération de rachat de crédits.

  • Un rachat de crédit implique un/des crédits à la consommation et occasionnellement (optionnellement) un crédit immobilier (rachat de crédits hypothécaire) ;
  • Les banques classiques ne font pas de rachat de crédits de ce montant, seul les organismes de crédits le font ;
  • Les taux sont plus bas pour une renégociation de crédit que pour un rachat de crédit.

En gros une renégociation de crédit implique un seul crédit immobilier. Un rachat de crédits implique plusieurs crédits dont au moins un à la consommation et aucun, un ou plusieurs crédits immobiliers.

Les taux de rachat de crédits et les taux de crédit immobilier

Ce sont tous les deux des prêts à long terme. Ils sont donc corrélés sur l’OAT (Obligation Assimilable du Trésor) mais sont loin d’être équivalent.

A durée équivalente, le taux de prêt immobilier sera toujours inférieur au taux de rachat de crédits. C’est normal puisque ce dernier est plus risqué pour les banques ou les organismes de crédits.

Pour résumé, si les taux de crédit immobiliers diminuent, il y a de grandes chances que les taux de rachat de crédits diminuent également, puisqu’ils dépendent tous deux de l’OAT. Il n’y a cependant rien d’obligatoire ni de systématique.

De plus le taux d’un rachat de crédits varie encore plus en fonction des dossiers et emprunteurs que le taux d’un crédit immobilier. Il est donc très difficile d’établir ou d’identifier un taux moyen de rachat de crédits comme c’est le cas pour les crédits immo.

Commentaires Clos.