Réalisez un rachat de crédits personnalisé et adapté

Formation IOBSP pour les courtiers en rachat de crédits

formation IOBLes courtiers rachat de crédits sont considérés comme Intermédiaire en Opération de Banque (IOB) ou plus largement comme Intermédiaires en Opérations de Banque et Services de Paiement (IOBSP).

La loi et l’activité d’IOBSP

Afin de pouvoir pratiquer ce métier, des conditions imposées par la loi sont à remplir. Deux décrets de loi datés du 26 janvier 2012 (décret n°2012-100 et décret n°2012-101), encadrent et précisent les obligations devant être respectées pour être légalement courtier en crédit. Bien évidemment le métier de courtier en rachat de crédits dépend également de ces décrets.

Parmi ces conditions nouvellement actées : la détention d’un diplôme équivalent ou supérieur à Bac+3 (Niveau II) dans le domaine de la finance ou alors avoir une expérience professionnelle minimale dans le domaine des opérations bancaires. Cette expérience doit correspondre à au moins deux années à un poste de cadre durant les trois dernières années antérieures à l’immatriculation ORIAS ou quatre années à un poste « non cadre » durant les cinq dernières années antérieures à l’immatriculation ORIAS.

Si le courtier rachat crédits ne remplit pas une de ces conditions, il devra obligatoirement faire une formation IOBSP s’il veut continuer ou commencer son activité d’IOB. C’est une formation IOBSP habilitante de 150 heures. Le programme de la formation IOB suivie doit être bien évidemment en adéquation avec la loi.

Les formations IOBSP

Puisque les courtiers n’ont pas le choix et doivent respecter la loi, de nombreux instituts et offres de formation IOBSP ont vu le jour et proposent leur service pour répondre à la demande. Il faut faire très attention car les prix et la qualité peuvent énormément varier d’un institut à l’autre.

Avant toute chose, il faut bien vérifier le sérieux de l’institut de formation (site internet, e-réputation, ancienneté, formateurs,…) et surtout, être sûr que la formation est bien habilitante. C’est-à-dire qu’elle respecte parfaitement les directives et programmes prévues par les décrets et l’état français.

Certains courtiers en rachat de crédits ont suivi une formation qui au final s’est avérée ne pas être habilitante… ils devront recommencer et ont donc perdu du temps et de l’argent !

A la fin de la formation IOBSP, le stagiaire doit passer un contrôle de connaissance. S’il réussit le test, une attestation lui est délivrée ainsi que les documents servant à l’inscription Orias IOB (pour la plupart des formations).

Et l’emprunteur dans tout ça ?

Vous l’aurez compris, ces changements visent surtout à mieux encadrer une profession quelque peu floue : le courtage en rachat de crédits et le courtage en crédit de manière général. Grâce à ces changements et à la formation IOBSP, les courtiers seront plus compétents et plus à même de conseiller leur client. Les courtiers manquant de compétences et/ou d’habilitations, devront se former ou changer de métier.

C’est toute une profession qui sera mieux vu du grand public et surement plus sollicitée puisque les français se passent beaucoup plus facilement d’un courtier que les anglais par exemple.

Il sera donc encore plus intéressant de passer par un courtier mais cela ne vous empêchera pas pour autant d’être attentif au choix de votre courtier.

 

Plus d’informations sur les décrets, les arrêtés et la réglementation relatifs aux IOBSP sur legifrance.gouv.fr

Commentaires Clos.